mercredi 17 juin 2015

Bluesummer, la Mehari de Bolloré



Après l'Autolib, un nouveau modèle de voiture électrique estampillée Bolloré roulera bientôt sur les routes françaises. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré a en effet annoncé mercredi un partenariat avec PSA pour produire et commercialiser un cabriolet électrique, la "Bluesummer".

Parce que le groupe Bolloré ne dispose pas des infrastructures nécessaires à une production à grande échelle, il s’est donc associé au groupe PSA pour un "partenariat stratégique". Cet accord prévoit le montage de la Bluesummer "sur le site PSA Peugeot Citroën de Rennes à partir de septembre 2015, avec une capacité installée de 15 véhicules par jour, soit un maximum de 3.500 véhicules par an".


Ce n’est pas la première fois que le groupe Bolloré s’appuie sur un constructeur automobile : c’était déjà le cas pour la Bluecar, une quatre places destinée en priorité à l'autopartage et assemblée depuis début juin dans l’usine Renault de Dieppe, en Seine-Maritime.



Interrogé mercredi matin par Europe 1, Vincent Bolloré a promis "une très belle voiture (NDLR : tout est relatif...) qui permettra d’emmener quatre personnes pendant 250 kilomètres". 

Reste à savoir quel sera le tarif de ce cabriolet, un critère encore dissuasif pour les véhicules électriques. 
"Ce sera tout à fait acceptable pour tous. (…) Ce sera en-dessous de 20.000 euros", a assuré le PDG du groupe Bolloré, avant d’ajouter : "il ne faut pas que la voiture électrique ce soit uniquement un joujou très cher, il faut que ce soit une voiture populaire, belle, sous une grande marque, ce qui est le cas de Citroën".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire