Accéder au contenu principal

Alain Prost reprend le volant de sa Renault F1 Turbo de 1983 (type RE40)

A l’occasion du 9ème Grand Prix Historique de Monaco , Alain Prost – Ambassadeur Renault -  a repris le volant de sa Renault F1 Turbo (type RE40) avec laquelle il avait participé en 1983 au Championnat du Monde de Formule 1, y remportant 4 victoires et en terminant Vice-Champion du Monde.

Le week-end dernier, sous la houlette de Renault Classic qui avait préparé sa voiture, Alain Prost a renoué, pour une série de tours de démonstration,  avec le pilotage de la monoplace avec laquelle il fut proche de remporter son premier titre mondial en 1983. Auteur cette année- là de la pôle-position  au volant de la monoplace Renault sur ce même circuit de Monaco, le quadruple Champion du Monde français a réjoui  le public massé tout autour du circuit en y faisant résonner le son du V6 Turbo Renault de 750 ch.

Une autre légende de l’histoire de Renault en Formule 1 était également présente : Jean-Pierre Jabouille, premier pilote de l’ère Turbo en 1977, premier vainqueur d’un Grand Prix pour Renault en 1979. Il a retrouvé quant à lui la Renault F1 Turbo RS 01 avec laquelle il avait commencé à courir en 1977 et 1978.

Ces deux champions ont renoué l’espace d’un week-end avec les légendaires monoplaces Renault qui avaient à l’époque révolutionné la Formule 1 moderne en y imposant la technologie du turbocompresseur, technologie que l’on retrouve de nouveau  cette année dans la discipline reine des sports mécaniques.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Youngtimers : entre collection et spéculation...

Depuis quelques années, le petit monde de la voiture de collection est bousculé par l'arrivée d'une nouvelle génération de voitures : les Youngtimers. Issues des années 80 et 90, ces "jeunes anciennes" littéralement, sont de plus en plus prisées des trentenaires et quadra qui ont tous de bonnes raisons de se passionner pour ces modèles encore considérés pour beaucoup comme de simples voitures d'occasion pas chères et non de véritables voitures de collection...

Particules fines et NOX : bientôt la fin du "Bonus Diesel-Malus essence" ?

Depuis la mise en place du bonus-malus suite au Grenelle de l'Environnement qui faisait la fierté du trio Sarkozy-Fillon-Borloo, nous n'avons cessé de mettre en lumière l'incohérence d'un système uniquement axé sur le Co2 et ayant favorisé ainsi la vente démesurée de petits modèles Diesel dépourvus de filtres à particules et dont on commence seulement à pointer du doigt les méfaits en matière de pollution de l'air dans nos villes...

Mémoire du sport auto : WM (Welter-Meunier)

Parmi les nombreux constructeurs français qui ont existé, la grande majorité d'entre eux n'a pas dépassé la période de la seconde guerre mondiale. Mais dans la seconde moitié du 20ème siècle, de multiples initiatives ont également vu le jour, notamment durant la période des années 60 et 70 où le sport automobile était particulièrement en vogue. WM est l'un de ces constructeurs, né par la passion et la rencontre de deux hommes férus d'automobiles, Gérard Welter et Michel Meunier.

Leur première rencontre remonte à 1967, alors qu'ils travaillent tous les deux au centre d'études de Peugeot. Les deux hommes vouent une passion totale à la course automobile et notamment à l'une de ses épreuves phares, les 24 Heures du Mans. Ils regrettent bien entendu le manque d'engagement sportif de la marque, notamment face à Renault et Citroën qui sont déjà présents dans beaucoup de grandes compétitions. A force d'en discuter, les deux amis finissent par sauter le pas …