Accéder au contenu principal

Le plaisir de conduire en voie de disparition en France ?

La dernière étude Nielsen (menée du 14 août au 6 septembre 2013 auprès de 30 000 consommateurs dans 60 pays) sur la demande automobile mondiale montre que 65 % de la population envisage d’acheter un véhicule (neuf ou d’occasion) dans les deux ans.

En France, 42 % de la population envisage d’acheter un véhicule, dont 25 % une voiture d'occasion et 17 % une voiture neuve.

Selon cette même enquête, 84 % des acheteurs potentiels (qui possèdent déjà une voiture) placent l’aspect émotionnel en tête de leurs motivations d’achat, devant l’aspect pratique (63 %) et l’aspect statutaire (62%). En d'autres termes, ces acheteurs privilégient le plaisir de conduire sur les aspects pratiques...


Peu d’écarts apparaissent par région dans l’aspect émotionnel, avec des réponses allant de 86 % en Asie à 80 % en Amérique du Nord. Par pays, en revanche, le plaisir de conduire tombe à 74 % en France où l’aspect utilitaire (79 %) prend le dessus dans les motivations d’achat !
 On peut d'ailleurs se demander où les français trouvent leur "plaisir de conduire" avec 75% des ventes de voitures neuves en Diesel, de surcroît sous-motorisé (cf. le profil de la voiture neuve moyenne française est une berline diesel de 90 ch !)...

Faut-il en conclure que l'acheteur français s'est résigné face à la répression routière, au point de concevoir l'automobile comme un simple outil de déplacement ? Une vision déprimante mais sans doute en partie vraie.

Ore n'est certainement pas sans incidence sur la santé actuelle du marché automobile, lui aussi déprimé. On appelle ça un lien de cause à effet...

> Venez en débattre sur le forum !

Commentaires

  1. 2 remede a ça petit budget Les youbgtimer ou les modèles essence atmo dynamique denviron 130cv ou plus style civic 1.8 vtec clio gt 128 ect. Tres souple a l utilisation du quotidien et hyper rajeur quand on veux s amuser san troop craindre pour son permis. Et nivo conso +1.5L en moyenne sur cycle mix mais JUSQU'À. 4000 euro moin cher qu un mazout équivalent a lachat....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Youngtimers : entre collection et spéculation...

Depuis quelques années, le petit monde de la voiture de collection est bousculé par l'arrivée d'une nouvelle génération de voitures : les Youngtimers. Issues des années 80 et 90, ces "jeunes anciennes" littéralement, sont de plus en plus prisées des trentenaires et quadra qui ont tous de bonnes raisons de se passionner pour ces modèles encore considérés pour beaucoup comme de simples voitures d'occasion pas chères et non de véritables voitures de collection...

Le Diesel en désamour ?

Entâché par le scandale des moteurs truqués de VW qui n'est que l'arbre qui cache la forêt des émissions polluantes réelles,  son avenir n'est plus tout rose... Même au niveau des entreprises, ce qui est une vraie surprise, le Diesel devrait connaître une sérieuse perte de vitesse en Europe.

Mémoire du sport auto : WM (Welter-Meunier)

Parmi les nombreux constructeurs français qui ont existé, la grande majorité d'entre eux n'a pas dépassé la période de la seconde guerre mondiale. Mais dans la seconde moitié du 20ème siècle, de multiples initiatives ont également vu le jour, notamment durant la période des années 60 et 70 où le sport automobile était particulièrement en vogue. WM est l'un de ces constructeurs, né par la passion et la rencontre de deux hommes férus d'automobiles, Gérard Welter et Michel Meunier.

Leur première rencontre remonte à 1967, alors qu'ils travaillent tous les deux au centre d'études de Peugeot. Les deux hommes vouent une passion totale à la course automobile et notamment à l'une de ses épreuves phares, les 24 Heures du Mans. Ils regrettent bien entendu le manque d'engagement sportif de la marque, notamment face à Renault et Citroën qui sont déjà présents dans beaucoup de grandes compétitions. A force d'en discuter, les deux amis finissent par sauter le pas …