Accéder au contenu principal

Les mythiques Supercars japonaises à Autoworld Bruxelles


Rendues célèbres par des films cultes tels que « Fast & Furious » ou « You only live once », mais aussi par leur présence dans les consoles de jeux Playstation, une dizaine de Supercars japonaises s’exposent à Autoworld durant tout le mois de mars 2015.

Des gloires passées toujours bien actuelles qui remportèrent de très nombreuses courses.

Cette exposition démontre que les constructeurs japonais, principalement connus pour leurs voitures familiales, surent, dès les années ’60, se confronter aux constructeurs européens de voitures de sport, bien que, côté force de ventes, c’est surtout vers le marché américain que se dirigèrent leurs efforts.

La plus connue des supercars japonaises est sans conteste la Toyota 2000 GT, une biplace produite à un nombre limité d’exemplaires (351) entre 1967 et 1970. Introduite à l’occasion du Motor Show de Tokyo en 1965, elle marqua un tournant dans la conception de l’industrie automobile japonaise qui démontra d’emblée que le Japon était capable de fabriquer des voitures de sport pouvant se mesurer à ses rivales européennes.


Ainsi, le visiteur de l’expo pourra approcher deux Toyota 2000 GT, une Coupé et une version Targa, construite spécialement pour les besoins du James Bond « You only live once » (1967) avec Sean Connery. Elles seront accompagnées d’une Toyota Supra de la dernière génération de 1995.

Nissan dévoilera une GT-R moderne et une 370Z Nismo. Elles seront rejointes par une Datsun 240Z Coupé des années ’70 et une Fairlady cabrio à toit rigide. La Nissan Fairlady Z est également surnommée la Samouraï de l’asphalte à cause de ses nombreuses victoires en rallye (entre autres à l’East African Safari) et sur circuit aux Etats-Unis pilotée par l’acteur Paul Newman.

La puissante GT-R, destinée à la compétition, connut de nombreuses victoires au Championnat GT du Japon. Tant Nissan que Toyota se sont battus pour inscrire une victoire aux 24 Heures du Mans à leur palmarès. A ce jour, seul Mazda y a réussi.

L’expo présentera également une Honda NSX des années ’90 surnommée par certains la Ferrari japonaise, utilisée par le pilote de F1 Ayrton Senna, la première Lexus SC400 Coupé de 1993, une voiture moins connue en Europe, une Mazda RX-7 (qui remporta les 24 Heures de Francorchamps en 1981) et une Mazda Cosmo Tri-Rotor très rare.

Avec un peu de chance, l’exposition devrait encore s’enrichir d’une Nissan Skyline des années ’90 et d’une Subaru Subaru WRX STi de série (à confirmer rapidement).

Et, bien entendu, des vitrines de modèles réduits agrémenteront cette exposition.


Détails pratiques:
Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles
Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h
Prix d’entrée : * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit - de 6 ans
Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Youngtimers : entre collection et spéculation...

Depuis quelques années, le petit monde de la voiture de collection est bousculé par l'arrivée d'une nouvelle génération de voitures : les Youngtimers. Issues des années 80 et 90, ces "jeunes anciennes" littéralement, sont de plus en plus prisées des trentenaires et quadra qui ont tous de bonnes raisons de se passionner pour ces modèles encore considérés pour beaucoup comme de simples voitures d'occasion pas chères et non de véritables voitures de collection...

Mémoire du sport auto : WM (Welter-Meunier)

Parmi les nombreux constructeurs français qui ont existé, la grande majorité d'entre eux n'a pas dépassé la période de la seconde guerre mondiale. Mais dans la seconde moitié du 20ème siècle, de multiples initiatives ont également vu le jour, notamment durant la période des années 60 et 70 où le sport automobile était particulièrement en vogue. WM est l'un de ces constructeurs, né par la passion et la rencontre de deux hommes férus d'automobiles, Gérard Welter et Michel Meunier.

Leur première rencontre remonte à 1967, alors qu'ils travaillent tous les deux au centre d'études de Peugeot. Les deux hommes vouent une passion totale à la course automobile et notamment à l'une de ses épreuves phares, les 24 Heures du Mans. Ils regrettent bien entendu le manque d'engagement sportif de la marque, notamment face à Renault et Citroën qui sont déjà présents dans beaucoup de grandes compétitions. A force d'en discuter, les deux amis finissent par sauter le pas …

Essai circuit de l'Alfa Romeo 4C

De retour du circuit Nogaro pour l'essai de la 4C !

Essai pluvieux mais essai heureux. Du plaisir condensé dans moins de 4 mètres et du sport, beaucoup de sport. En prime, une surprise nous attendait sur la piste !

Plus de détails dans l'essai prochainement en ligne sur L'Automobile Sportive !
L'essai sera en avant-première disponible pour les membres du club AS