lundi 22 décembre 2014

Une loi contre la fraude à la TVA sur les véhicules d’occasion intracommunautaires

Le 18 décembre, le Parlement a définitivement adopté le Projet de loi de finances rectificative 2014 et avec lui, l’article 21 (cf. annexe) visant à mettre fin à la fraude à la TVA intracommunautaire sur les véhicules d’occasion. Son déploiement sera même accéléré en 2015 : en vertu d’un amendement de la Députée et Rapporteure générale Valérie Rabault, le dispositif sera applicable au 1er juillet prochain au lieu du 1er septembre initialement prévu.

L’ensemble du Projet de loi de finances rectificative pour 2014 qui inclut ce dispositif anti-fraude doit encore être définitivement déclaré conforme par le Conseil constitutionnel pour être ensuite publié au Journal Officiel du 31 décembre 2014.

Projet de loi de finances rectificative pour 2014
(Extrait)
Article 21
I. – Le code général des impôts est ainsi modifié :
A. – Le II bis de de la section IX du chapitre Ier du titre II de la première partie du livre Ier est complété par un article 297 G ainsi rédigé :
« Art. 297 G. – Pour bénéficier du régime prévu à l’article 297 A, l’assujetti revendeur qui effectue une opération portant sur un véhicule terrestre à moteur d’occasion justifie, dans les conditions fixées par un décret en Conseil d’État, du régime de taxe sur la valeur ajoutée appliqué par le titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule lorsque le titulaire est un assujetti. » ;
B. – Le V de la même section IX est complété par un article 298 sexies A ainsi rédigé :
« Art. 298 sexies A. – Les assujettis revendeurs soumis aux obligations prévues à l’article 297 G qui souhaitent bénéficier du régime prévu à l’article 297 A et les mandataires sont tenus de demander, pour le compte de leur client ou mandant, le certificat fiscal prévu au V bis de l’article 298 sexies.
« Ce certificat est délivré si le demandeur justifie, dans les conditions fixées par un décret en Conseil d’État, du régime de taxe sur la valeur ajoutée appliqué par le titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule. » ;
(…)
II. – (…)
III. – A. – Les A et B du I s’appliquent aux livraisons de véhicules réalisées à compter du 1er juillet 2015 et aux certificats délivrés au titre des acquisitions intracommunautaires réalisées à compter de cette même date.
B. – (...)
C. – (…)

jeudi 4 décembre 2014

Sécurité routière : prévenir c'est désobéïr...

A l’armée, il y a un dicton qui dit « réfléchir c’est désobéir ». Ce postulat semble vouloir être plus largement transmis à la population. La dernière propagande en date vient d’un jugement émis contre un compte Facebook qui donnait certains emplacements de radar. C’est ce dont vient de nous informer Auto Plus...

lundi 17 novembre 2014

Particules fines et NOX : bientôt la fin du "Bonus Diesel-Malus essence" ?


Depuis la mise en place du bonus-malus suite au Grenelle de l'Environnement qui faisait la fierté du trio Sarkozy-Fillon-Borloo, nous n'avons cessé de mettre en lumière l'incohérence d'un système uniquement axé sur le Co2 et ayant favorisé ainsi la vente démesurée de petits modèles Diesel dépourvus de filtres à particules et dont on commence seulement à pointer du doigt les méfaits en matière de pollution de l'air dans nos villes...

jeudi 6 novembre 2014

Simplification des procédures de contestation des PV

Adoption par l’Assemblée Nationale de l’amendement prévoyant la contestation des PV automatisés via Internet, entrée en vigueur de la conduite accompagnée dès 15 ans, annonce du report de la dépénalisation du stationnement à 2017, ces derniers jours ont été l’occasion de mesures favorables aux usagers de la route.

mercredi 29 octobre 2014

Salon de l’emploi Automobile 2014

Organisé par Autorecrute, 1er site d’emploi automobile, la 2ème édition du Salon de l’emploi Automobile aura lieu le vendredi 7 novembre prochain de 9h30 à 18h30, au siège social du Groupe Argus (Paris 10ème), et sera ouverte à tous les métiers du secteur automobile...

dimanche 26 octobre 2014

Youngtimers : entre collection et spéculation...


Depuis quelques années, le petit monde de la voiture de collection est bousculé par l'arrivée d'une nouvelle génération de voitures : les Youngtimers. Issues des années 80 et 90, ces "jeunes anciennes" littéralement, sont de plus en plus prisées des trentenaires et quadra qui ont tous de bonnes raisons de se passionner pour ces modèles encore considérés pour beaucoup comme de simples voitures d'occasion pas chères et non de véritables voitures de collection...

jeudi 23 octobre 2014

Les véhicules de plus de 10 ans ont désormais leur Cote Argus®

Depuis plus de 85 ans, la Cote Argus® constitue la valeur de référence des voitures d’occasion, utilisée par les particuliers comme par les professionnels comme une base de négociation indispensable dans un marché en constante évolution.

Une évolution qui se traduit par un fait constaté ces vingt-cinq dernières années : le vieillissement continu du parc automobile français. Alors que l'âge moyen des véhicules circulant sur les routes de France était de 5,8 ans en 1990, il est aujourd'hui de 8,5 ans, après avoir été établi à 7,3 ans en 2000. Ce phénomène s'explique par deux raisons principales : la qualité des véhicules, qui ne cesse de s'améliorer, augmente leur durée de vie ; la baisse du pouvoir d'achat des ménages français, qui ont au fil du temps ralenti le rythme de renouvellement de leur voiture.

Dès lors, les véhicules d'occasion de plus de 10 ans tendent désormais à représenter une part significative des échanges en seconde main, au point de constituer un véritable marché de masse pour les particuliers comme pour les professionnels : sur les six premiers mois de 2014, 40,4% des voitures d’occasion vendues en France ont plus de dix ans.

Fort de ces observations, pour s’adapter aux évolutions du marché, l’Argus étend la plage de cotation de sa cote : il est désormais possible d’obtenir le Cours Argus Moyen® et la Cote Argus Personnalisée® pour tout véhicule d’occasion, particulier comme utilitaire, jusqu’à la fin de sa quinzième année. « Jusqu’à présent, les véhicules de 10 à 15 ans faisaient le plus souvent l’objet d’une négociation de gré à gré, avec de fortes disparités de prix de vente »  explique Marc Vautherin, Responsable Etudes et Valorisations du Groupe Argus. « En valorisant ces véhicules plus anciens, l’Argus permet désormais aux particuliers et professionnels de faciliter leurs transactions, grâce à une base commune de négociation », poursuit-il.

mardi 21 octobre 2014

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES par Thierry Le Bras

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES

par Thierry Le Bras


Le dernier polar de Thierry Le Bras démarre sur les chapeaux de roues pour vous piloter vers un flash-back vrombissant dans le formidable tourbillon des sixties. 

Philippe Georjan est un jeune homme comme les autres, ou presque. Il adore les sensations fortes, les Cooper S, les Ford GT40, le Tour de France auto, le Monte-Carlo, les 24 Heures du Mans, les courses de côtes. Sans oublier les jolies femmes, les stars de son époque et la convivialité qu’inspire la gastronomie française... Un jour, il fera de la compétition automobile. Son cousin Laurent sera son navigateur en rallye. Il n’en doute pas et l’annonce fièrement à tous ses copains. L’action se passe en 1966. Les limitations de vitesse ne sévissent pas encore sur les routes et autoroutes. Les constructeurs automobiles proposent des voitures séduisantes qui offrent du plaisir, comme la Triumph Spitfire de sa belle cousine. La vitesse représente une valeur associée à la jeunesse et au dynamisme.

Mais voilà, deux événements vont bouleverser son univers. D’abord la découverte du cadavre mutilé d’un homme sauvagement assassiné sur le Fort National à Saint-Malo. Les tueurs traquent-ils la bande de jeunes à laquelle appartient Philippe en redoutant qu’ils aient découvert quelque chose qu’il ne fallait pas voir ? La police le craint… Au fil des jours, Philippe et Laurent pensent cependant que le danger s’éloigne. L’insouciance naturelle de la jeunesse et le hasard d’une rencontre avec un des pilotes du Team UTP contribuent à restaurer leur optimisme naturel. Ils éclatent de joie lorsque Xavier, leur nouvel ami, les invite à vivre les 24 Heures du Mans au sein de l’équipe pour laquelle il pilotera une Ford AC Cobra...

Premiers tours de roues en public pour la Renault Sport R.S. 01


La Renault Sport R.S. 01 a effectué ses premiers tours de roues en public le 18 octobre dernier sur le circuit de Jerez en Espagne, dans le cadre de la dernière manche des World Series By Renault.

A son volant, Alain PROST s’est déclaré impressionné : « Renault Sport R.S. 01 est magnifique, ce qui est très important pour l’image. C’est une nouvelle étape pour Renault, qui introduit un modèle typé pour des courses d’Endurance. C’est une vraie voiture de course mais elle affiche aussi une relation très directe avec le produit car son design s’inspire beaucoup des nouveaux modèles de série. »

Jean RAGNOTTI, que l’on ne présente plus, et Sébastien BUEMI (pilote Red Bull) ont pu se glisser, une fois n’est pas coutume, dans le baquet passager pour des baptêmes.

jeudi 9 octobre 2014

La Génération Y et l’automobile

Il est devenu monnaie courante ces derniers temps de considérer la Génération Y comme uniformément désintéressée, voire hostile à la voiture. Cependant, la dernière enquête consommateurs de l’Institut GfK sur ses comportements et motivations en donne une image beaucoup moins simpliste, avec 74 % des 18- 34 ans classés parmi les amateurs de technologies et de voitures.

Les technologies embarquées doivent se démocratiser

Les technologies embarquées sont la clé pour attirer la Génération Y. Les fabricants ne cessent d’enrichir leurs véhicules de dispositifs technologiques, principalement dans le haut de gamme.  Ceux-ci ne représentent pas la cible des 18 - 34 ans, mais sont souvent choisis par des consommateurs plus âgés et plus lents à adopter les innovations technologiques. Pour attirer les jeunes acheteurs et maximiser l’adoption des nouvelles technologies, il serait sage de les introduire dans les segments des petites et moyennes voitures, où le public le plus réceptif peut y accéder et les adopter. De manière plus significative, dans les limites budgétaires de leurs revenus, les acheteurs de la Génération Y sont relativement prêts à payer plus pour bénéficier des avantages liés aux technologies embarquées.

Des passagers qui restent actifs

La Génération Y, lorsqu’elle ne conduit pas, reste active. En tant que passager, elle apprécie ce temps de trajet pour l’utilisation d’appareils électroniques mobiles. Le divertissement et les communications sont ses passe-temps favoris. Le moyen de transport doit donc leur fournir une connectivité sans faille, avec une configuration assurant confort, facilité d’utilisation et accessibilité.

On se trompe fortement en considérant la Génération Y comme un bloc monolithique d’anti-conducteurs. Les faits recueillis et analysés par GfK suggèrent une relation plus nuancée et compliquée avec la voiture, en rapport direct avec la technologie et sa disponibilité aux bons niveaux de prix. Pour les fabricants, le message semble clair : la démocratisation des innovations permettra de capter des conducteurs plus jeunes. La pénétration dans ces segments à grands volumes augmentera la rentabilité du développement technologique, car les fabricants pourront répartir les coûts sur un plus grand nombre d’unités vendues.

A propos de l’étude

Cette enquête a été conduite en ligne aux Etats-Unis par l’Institut GfK auprès de 800 acheteurs de véhicules neufs (inférieur à 12 mois) et 1500 acheteurs potentiels de véhicules neufs (achat dans les 2 prochaines années).

mercredi 1 octobre 2014

30 ans de Seat Ibiza : ses designers en parlent



« Le processus a été long et complexe », se remémore Giorgetto Giugiaro, créateur en 1984 de la première SEAT Ibiza, une voiture qui deviendra le modèle le plus charismatique et le plus vendu de la marque. Croquis et rapporteur en main, le designer italien se rappelle ces années où son seul objectif était que la voiture devienne le leader du segment en créant « un produit différent, ne ressemblant à aucune des voitures de la marque ». Les raisons du succès ont été « les proportions de la voiture, la simplicité de son architecture et son look élégamment sportif », indique Giugiaro...

samedi 6 septembre 2014

Mémoire du sport auto : WM (Welter-Meunier)

Parmi les nombreux constructeurs français qui ont existé, la grande majorité d'entre eux n'a pas dépassé la période de la seconde guerre mondiale. Mais dans la seconde moitié du 20ème siècle, de multiples initiatives ont également vu le jour, notamment durant la période des années 60 et 70 où le sport automobile était particulièrement en vogue. WM est l'un de ces constructeurs, né par la passion et la rencontre de deux hommes férus d'automobiles, Gérard Welter et Michel Meunier.

Leur première rencontre remonte à 1967, alors qu'ils travaillent tous les deux au centre d'études de Peugeot. Les deux hommes vouent une passion totale à la course automobile et notamment à l'une de ses épreuves phares, les 24 Heures du Mans. Ils regrettent bien entendu le manque d'engagement sportif de la marque, notamment face à Renault et Citroën qui sont déjà présents dans beaucoup de grandes compétitions. A force d'en discuter, les deux amis finissent par sauter le pas et la décision est prise : ils construiront leur propre voiture de course pour participer au Mans !

> Lire la suite: l'Aventure WM

mercredi 9 juillet 2014

La nouvelle Subaru WRX STI à l'essai !

Essai de la nouvelle Subaru WRX STI... le modèle de la dernière chance ?
Déjà disponible sur le forum pour les membres du Club AS
Les infos pour devenir membre du Club AS sont disponibles en cliquant sur ce lien.

 


jeudi 3 juillet 2014

Mégane RS 275 Trophy prochainement sur L'Automobile Sportive

En attendant la Trophy R, nous venons d'essayer la Mégane RS 275 Trophy.

La reine reprend sa couronne !

 

Essai déjà disponible sur le forum pour les membres du Club AS. Les infos pour devenir membre du Club AS sont disponibles en cliquant sur ce lien.

mercredi 2 juillet 2014

Assurance : bientôt le e-constat (constat électronique) avec votre smartphone !

Euresa, groupement européen d'assureurs mutualistes et coopératifs qui regroupe 14 assureurs issus de neuf pays de l'Union Européenne, conçoit le constat amiable sur smartphone : le e-Constat.


Après 2 ans de développements et travaux conjoints entre ses membres, Euresa a finalisé un prototype de constat amiable pour smartphone s'inspirant directement du constat amiable papier qui fait référence dans de nombreux pays depuis les années 70. Ce prototype, nommé e-Constat, est aujourd'hui mis à la disposition des sociétés d'assurances européennes, via leurs fédérations nationales qui peuvent se l'approprier et l'adapter aux spécificités de leur pays. 

C'est d'ores et déjà le cas en France, en Italie et en Grèce, où une application e-Constat est en développement, et à l'étude notamment en Belgique, où une réflexion est actuellement menée au sein de la fédération.

jeudi 22 mai 2014

Championnat de France de Drift les 31 mai et 1er juin à Croix en Ternois



En plus d’un programme alléchant et de nombreuses animations, l’ex-pilote de Formule 1 Franck Montagny et Julien Fébreau ; les deux animateurs des Grands Prix de F1 sur Canal+ ; viendront eux aussi montrer comment ils « glissent » au volant d’une voiture de 600 chevaux !

Lancé avec succès l’an dernier, le Championnat de France de Drift a déjà réuni une cinquantaine de concurrents lors des deux premiers rounds de la saison 2014.

A n’en pas douter, le round Nordiste devrait attirer au moins autant de compétiteurs sinon plus toujours répartis en Elite, Pro ou Loisir, engagés à la saison ou à l’épreuve.

En plus des qualifications (programmées le samedi 31 mai) et des « Battles » dominicales, le public assistera à des démonstrations de Stunt* ainsi qu’à un rassemblement de Drift Cars.

Tarifs billetterie :
Samedi 8€
Dimanche 12€
Pass week-end 13€
Gratuits pour les -14ans !

mercredi 14 mai 2014

Alain Prost reprend le volant de sa Renault F1 Turbo de 1983 (type RE40)

A l’occasion du 9ème Grand Prix Historique de Monaco , Alain Prost – Ambassadeur Renault -  a repris le volant de sa Renault F1 Turbo (type RE40) avec laquelle il avait participé en 1983 au Championnat du Monde de Formule 1, y remportant 4 victoires et en terminant Vice-Champion du Monde.

Le week-end dernier, sous la houlette de Renault Classic qui avait préparé sa voiture, Alain Prost a renoué, pour une série de tours de démonstration,  avec le pilotage de la monoplace avec laquelle il fut proche de remporter son premier titre mondial en 1983. Auteur cette année- là de la pôle-position  au volant de la monoplace Renault sur ce même circuit de Monaco, le quadruple Champion du Monde français a réjoui  le public massé tout autour du circuit en y faisant résonner le son du V6 Turbo Renault de 750 ch.

Une autre légende de l’histoire de Renault en Formule 1 était également présente : Jean-Pierre Jabouille, premier pilote de l’ère Turbo en 1977, premier vainqueur d’un Grand Prix pour Renault en 1979. Il a retrouvé quant à lui la Renault F1 Turbo RS 01 avec laquelle il avait commencé à courir en 1977 et 1978.

Ces deux champions ont renoué l’espace d’un week-end avec les légendaires monoplaces Renault qui avaient à l’époque révolutionné la Formule 1 moderne en y imposant la technologie du turbocompresseur, technologie que l’on retrouve de nouveau  cette année dans la discipline reine des sports mécaniques.


lundi 12 mai 2014

Européennes 2014 : Quelles perspectives pour la mobilité ?

La mobilité est une composante clé de la croissance économique en Europe. Les citoyens ont besoin de moyens fiables pour effectuer leurs trajets quotidiens tant dans les zones urbaines que rurales. L’assurance d’une mobilité fiable relève de la responsabilité des politiques européennes et sa réussite requiert une planification minutieuse ainsi qu’une vision à long terme.

La part des décisions législatives européennes dans les textes de lois appliqués en France s’élève à 42,5% pour le secteur de l’équipement et des transports, et à 58,5% pour l’économie et l’écologie.
Les élections européennes sont donc d’une importance capitale pour l’automobiliste, que ce soit en matière de normes techniques des véhicules, de circulation, de sécurité routière, de normes environnementales, d’infrastructures….

L’ACA, en tant que membre de la FIA, a donc choisi de sensibiliser les têtes de liste françaises aux élections européennes sur 3 enjeux majeurs pour les automobilistes :
- la mobilité du futur et les véhicules connectés
- la sécurité routière et la formation à la conduite
- le coût de la mobilité

C’est pourquoi, à l’approche des élections européennes, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) et l’ACA (Automobile Club Association) lancent www.mobilite2014.eu, mini site d’information et de sensibilisation dédié à la mobilité en Europe, et s’adressent aux futurs élus en leur demandant :

·       d’assurer la mobilité de demain en soutenant le développement cohérent de la « voiture connectée » tout en garantissant le libre choix des automobilistes et en préservant les conditions nécessaires à une concurrence efficace. Et, en créant les conditions propices au déploiement de technologies automobiles plus propres et de sensibiliser les utilisateurs par le biais de projets européens.
·       d’améliorer la sécurité routière en offrant des opportunités de formation tout au long de la vie à tous les usagers de la route avec une attention particulière pour les groupes les plus vulnérables et en sensibilisant tous les usagers de la route à la sécurité routière.

·       de soutenir l’accessibilité en rendant l’automobile financièrement moins coûteuses grâce à un marché de pièces de rechange plus ouvert, ainsi que des contrôles plus stricts en matière de fraude au kilométrage. En investissant des fonds européens et en affectant les recettes fiscales au bon maintien des infrastructures routières, afin de préserver la croissance économique et des niveaux élevés de sécurité routière en Europe.

jeudi 8 mai 2014

Essai Jaguar F-Type Coupé : retour à l'état sauvage !

Après avoir essayé la Jaguar FType Roadster, nous venons de prendre le volant du coupé dans sa version V6S de 380 chevaux !

Au programme, une ligne à tomber, un intérieur de qualité et un moteur qui hurle comme une furie...

Plus de détails dans l'essai prochainement en ligne sur notre guide des sportives !
L'essai sera en avant-première disponible pour les membres du club AS


mercredi 7 mai 2014

Essai de la gamme 500 Abarth !

De retour des deux journées d'essai de la gamme Abarth 500 !

Un temps magnifique, des routes de dingue dans le Sud de la France et l'édition limitée 50° Anniversario en bonus !

Plus de détails dans l'essai prochainement en ligne sur notre guide des sportives !
L'essai sera en avant-première disponible pour les membres du club AS


lundi 5 mai 2014

Les voitures de course de demain

Un rapport de Futurizon pour Dunlop - Mai 2014
Auteur : Ian Pearson BSc DSc(hc) FWAAS CITP FBCS FWIF FRSA

Les voitures de course de demain

La technologie du futur va rendre les courses automobiles encore plus passionnantes. En matière de technologie 50 ans représente une période très longue et 125 ans presqu'une éternité. Mais il est possible d’imaginer les changements qui se profilent...

samedi 26 avril 2014

Essai circuit de l'Alfa Romeo 4C

De retour du circuit Nogaro pour l'essai de la 4C !

Essai pluvieux mais essai heureux. Du plaisir condensé dans moins de 4 mètres et du sport, beaucoup de sport. En prime, une surprise nous attendait sur la piste !

Plus de détails dans l'essai prochainement en ligne sur L'Automobile Sportive !
L'essai sera en avant-première disponible pour les membres du club AS


vendredi 25 avril 2014

Quel avenir pour Opel ?

La pénétration de Opel en Europe a augmenté de 0,1 point au premier trimestre, à 6,8 % et la marque à l’éclair se sent pousser des ailes. Opel veut devenir au cours des années à venir le deuxième constructeur sur le marché européen en termes de livraisons, juste derrière le groupe Volkswagen.
C'est ce qu'a déclaré Karl-Thomas Neumann, président d’Opel, à l’occasion d’un discours à l’usine d’Eisenach. Oui, rien que ça !

Le plaisir de conduire en voie de disparition en France ?

La dernière étude Nielsen (menée du 14 août au 6 septembre 2013 auprès de 30 000 consommateurs dans 60 pays) sur la demande automobile mondiale montre que 65 % de la population envisage d’acheter un véhicule (neuf ou d’occasion) dans les deux ans.

En France, 42 % de la population envisage d’acheter un véhicule, dont 25 % une voiture d'occasion et 17 % une voiture neuve.

Selon cette même enquête, 84 % des acheteurs potentiels (qui possèdent déjà une voiture) placent l’aspect émotionnel en tête de leurs motivations d’achat, devant l’aspect pratique (63 %) et l’aspect statutaire (62%). En d'autres termes, ces acheteurs privilégient le plaisir de conduire sur les aspects pratiques...

mardi 11 mars 2014

Choisir la meilleure auto-école

La profession d'Auto-Ecole est souvent malmenée mais les écoles de conduite sont dirigées par de vrais professionnels de l’Education et de la Sécurité routière.

Un jeune désirant s’inscrire à l’examen du permis de conduire doit pouvoir choisir son école de conduite en fonction d’éléments concrets.


jeudi 20 février 2014

Les salons automobiles, toujours les mêmes ?

En tant que passionné automobile, je ne manque pas l’occasion de visiter mon salon automobile local. Dans le temps, je fréquentais le plus grand salon du monde, le salon de Paris. Visiteur régulier à partir de 1996, j’ai quelque peu perdu mon intérêt vers 2004, quand le salon est devenu plus un lieu pour parler Co2 et mazout que rapport poids/puissance et plaisir de conduite. De plus, avec la foule présente, il devenait presque plus agréable de sortir du Stade de France après un France-Angleterre.


Une journée en Corvette !


A l'occasion des 50 ans de la Chevrolet Corvette, nous allons ajouter plusieurs dossiers à notre guide des sportives.

Après la C4 et C4 ZR-1, ce sera prochainement le tour de la Corvette C5 grâce à quelques propriétaires du Club Corvette : Réunies pour l'occasion, une C5 Coupé, une C5 Cabriolet Anniversary et une C5 Z06 !

A découvrir dans quelques jours sur le site...

vendredi 14 février 2014

BMW : L’ATTRACTION DE LA TRACTION

Bmw Série 2 Active Tourer
Quinze ans après Mercedes, c’est au tour de BMW de passer ses roues motrices à l'avant. La première BMW traction est la Série 2. La Série 2 ? La version coupé et cabriolet de la Série 1 ? Non, l’autre Série 2. L’Active Tourer. Le Scénic munichois, en clair. C’était bien la peine de différencier les séries 1 et 2, de passer la M3 en berline uniquement en sortant une M4 pour ce qui était la M3 originale, pour ensuite sortir une Série 2 en configuration monospace et non propulsée.